vendredi 20 juin 2008

Sam Knob

Quand il fait chaud, qu'on habite loin de l'océan ou de la piscine et qu'il n'y a qu'une petite unité de clim dans la maison, le mieux c'est encore de se rendre vers les hauteurs.
C'est ce que nous avons fait en ce beau Dimanche de Juin.
Le départ a été tard, brunch a base de Scramblette oblige (je vous parlerais de la scramblette un de ces jours).

Direction: Blue Ridge Parkway. A environ 26 miles au sud se trouve le Shining Rock Wilderness, une zone laisse un peu plus a l'état sauvage qu'ailleurs et ou aucune utilisation commerciale de la foret n'est faite. Nous avons pris la bifurcation vers Black Balsam, la route est goudronnée et facile malgré quelques trous ici et la.
Au bout de la route un parking avec un espèce de petit refuge (en fait des toilettes) et des poubelles anti-animaux sauvage (ça leur fait pas peur c'est juste qu'ils ne peuvent pas les ouvrir et donc s'empoisonner de nos cochonneries).

On suit ensuite le sentier qui au départ et plutôt plat, les insectes sont actifs et on peut voir les massifs de myrtilles qui sont ici impressionnants par leur taille (certains sont plus grands que moi!). Après quelques minutes, le chemin descend. Histoire de s'amuser nous avons fait cette partie la au pas de course, sautant tout en évitant certains cailloux pour ne pas se tordre les chevilles. On rejoint ensuite un grand champ au milieu duquel le sentier est bien visible.
En 2005 j'ai le souvenir d'avoir traverse ce champ tout en se lançant le Frisbee, ce qui avait bien sur pris un peu plus de temps, mais valait franchement le coup. Au bout du champ, le chemin se sépare en deux, a gauche on peut aller vers Flat Laurel Creek, a droite c'est Sam Knob. Le chemin longe la foret avant de s'y enfoncer. Ah la fraicheur de la foret, que c'est agréable quand il fait chaud dehors. Il y a plusieurs lacets qui permettent de s'élever tranquillement, on trouve même un escalier sur une partie un peu plus pentue du sentier. Ah oui, ici les chemins peuvent être très aménagés.

Petit a petit la végétation se fait moins présente, la hauteur des arbres diminue et la vue s'améliore. Vers les hauteurs ce ne sont plus que des arbustes et buissons, des rhododendrons des formations de roches (quartz et granit). Le chemin longe la montagne tout en offrant un panorama époustouflant. En effet Sam Knob n'a que peu de sommet proches, on peut donc voir loin autour.
A quelques mètres du sommet sur la gauche, il y a mon endroit préféré: un énorme bloc de quartz blanc au pied duquel on peut s'assoir et laisser le regard errer sur le paysage.
Lors de notre première randonnée nous y avions trouve de la sauge. Un petit paquet attache et en parti brule qui nous a fait penser que certains viennent peut être la pour méditer. Un choix que je partagerais.

Il y a en fait deux sommets, celui avec le roc de quartz étant légèrement plus haut. Mais de l'un ou de l'autre on a une vue a 360 degrés qui vaut son pesant de sueur. Les rhododendrons en fleurs rendent le spectacle encore plus incroyable et on resterais bien la quelques temps.

Enfin c'est sans compter un Hubby qui avait chaud et rêvait de redescendre bien vite vers Flat Laurel Creek pour aller faire un plouf dans l'eau. C'est donc de que nous fait.
Il nous a fallu doubler de nombreux randonneurs qui n'allait pas assez vite a notre gout. J'aime profiter du paysage, mais je n'aime pas piétiner.
La descente vers le ruisseau est rapide. On arrive vers des clairières au milieu des buissons ou il y a de nombreuses traces de campement. Si l'on suit le chemin de Flat Laurel Creek qui part vers la gauche, on peut faire la boucle qui reviens jusqu'au parking. Mais pour l'avoir teste en 2005, c'est un peu long et il était déjà 16h.
Nous avons donc suivit Flat Laurel Creek vers l'aval de la rivière, sur la rive gauche, a la recherche du petit coin dont se rappelais Colt. Ce n'était pas bien loin. Mini "cascade", gros bloc au milieu, piscine naturelle. Nous n'étions pas tous seuls et avons donc choisi d'aller un peu plus en aval d'abord pour s'amuser un peu.
Et hop le maillot, et hop les pieds dans l'eau.
L'eau était fraiche mais pas glaciale, le soleil ayant eu le temps de la réchauffer sur son lit de roches. Nous avons barbote un petit moment, grignoté un peu avant de remonter vers la piscine naturelle ou nous avons pu nager un peu avant de reprendre le chemin de la voiture. Rafraichis mais pas pour longtemps.

Au retour j'attendais la douche avec impatience, entre la sueur et l'eau de la rivière qui tout en étant claire sentait tout de même l'algue c'était bien agréable de se laver.

Ce secteur offre de nombreuses ballades, de niveau facile a difficile avec un beau paysage et une végétation intéressante. L'altitude permet de sortir de la foret et de voir autre chose.

On pose derriere le bloc de quartz
La vue depuis le sommet
Les rives de Flat Laurel Creek
J'ai rapetissé! Les myrtillers c'est sensé être des buissons au ras de la moquette, pas des mini arbres!
Pour plus d'informations et d'autres photo (en cliquant sur les onglets) allez par la:
www.hikewnc.info/trailheads/pisgah/pisgah/guidedhikes/samknob.html

5 commentaires:

  1. Je me croirais sur la route des crêtes dans les Vosges .... et le ruisseau on y mettrait bien les pieds.Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Hmmmm, la petite rivière où je tremperai bien mes petons...

    RépondreSupprimer
  3. @Nanou: C'est tout a fait ça, les Appalaches ressemblent beaucoup aux Vosges. Les pieds dans le ruisseau et plus, testé et approuvé.

    @Londoncam: Tu sens un peu l'algue de rivière en ressortant, mais c'est fort agréable.

    RépondreSupprimer
  4. @Londoncam: et puis c'est bon pour la santé les algues non?

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails